02 avr

Einstein est-il plus intelligent que Noureev ? Ou comment la théorie des intelligences multiples va changer nos vies

Herz aus Holz geschlossenUn des grands thèmes de l’instruction en famille, c’est l’absence de standardisation des apprentissages, la possibilité de donner à ses enfants des enseignements qui leur seraient adaptés – ce qui est sacrément difficile dans une salle de classe. Ce qui est évident pour tout le monde, c’est la possibilité de ralentir le rythme, ou au contraire de l’accélérer. La possibilité aussi, de varier les supports : il existe multitude de manuels officiels avec ou sans exercices ; de sites internet de références et/ou destinés aux plus jeunes ; d’applications IPad ; de documentaires ; de sites à visiter. Certains enfants raffolent des lapbooks, d’autres sont plus à l’aise avec des lignes du temps ou la lecture d’un livre.

 

Tout cela a longtemps constitué, à mes yeux, du gadget, le cœur des apprentissages résidant dans la maîtrise du français (bonne orthographe, bonne grammaire) et des mathématiques (par exemple en utilisant les programmes officiels pour que ce soit plus simple). Il n’en restait pas moins une indéfinissable impression de passer à côté de quelque chose, de me focaliser sur des détails et de laisser filer l’indispensable.

L’école est une norme considérable dans notre société, même pour nous qui nous en sommes extraits. Sans doute, le fait d’être contrôlés par des personnes qui supervisent les apprentissages cadrés, standardisés et normalisés de l’Education Nationale y est pour quelque chose. Mais plus largement, je dois reconnaître que, à l’instar de notre société, je suis rassurée de pouvoir mesurer à l’aune des scolaires. Cela me donne l’illusion de maîtriser, d’être dans la capacité de pouvoir rendre des comptes, la sensation d’être à même de justifier mon comportement – déviant. Quoi de plus simple à binariser que des exercices de maths ou de grammaire ? c’est juste/c’est faux. La construction d’un lapbook sur les aigles ? C’est super chouette, mais ne serait-ce pas plus de l’amusement qu’un vrai apprentissage ? Et puis, la question est venue : un vrai apprentissage, est-ce que c’est savoir faire la différence entre un mammifère et un marsupial ou connaître ses tables de multiplication sur le bout des doigts ?

Qui est le plus intelligent : Einstein ? Mozart ? Duras ? Nijinski ? Boulle ? Briçonnet ?
N’accordet-on pas plus de crédit (soyons honnêtes) au génie de Einstein ou de Shakespeare que parce que nous vivons dans un monde dominé par certaines formes d’intelligence ?
eVERYBODY IS A GENIUS

Il existe une théorie dite des intelligences multiples qui explique que nous avons tous en nous plusieurs formes d’intelligences, plus ou moins développées. Certains développent une intelligence forte exponentielle : on parle de sensibilité, de capacité, de talent. Cette intelligence forte, si elle est sollicitée, dans un environnement favorable, peut devenir exceptionnelle. Mozart est né dans une famille de musiciens. Il a ainsi pu développer jusqu’à l’étourdissement son intelligence musicale. Que serait-il arrivé au jeune Wolfgang Amadeus s’il était né dans une famille de cuisiniers ?

L’instruction en famille prend dans ce cadre tout son sens. Le refus du diktat des rythmes et des programmes (on doit savoir lire à 6 ans, savoir ses tables de multiplication à 8, apprendre de concert natures et fonctions) prend tout son sens : il devient positif : je ne refuse rien, je réoriente les priorités en fonction des capacités de mes enfants. Les naturalistes auront la possibilité de plus étudier la nature ; les kinesthésiques auront celle de plus bouger…  J’ai, moi, la possibilité d’aider mes enfants à développer leur intelligence principale autant que possible. Et la responsabilité, aussi, de veiller à ce que les autres ne soient pas oubliées.

La théorie des intelligences multiples est pour nous, depuis quelques mois, une ligne de conduite, un garde-fou. Les enfants eux-mêmes y sont entraînés, cherchant à repérer l’intelligence dominante de untel ou unetelle. Cette théorie est un formidable vecteur de positivité. Les gens stupides n’existent plus. On se questionne simplement sur l’intelligence principale des autres… Cette théorie est très utilisée au Canada, et la plupart des mes références viennent de là bas.

Howard Gardner a publié en 1983 “Frames of Mind: the Theory of Multiple Intelligence” (traduit en français et édité en 1997 par Odile Jacob sous le titre Les formes de l’intelligence). Il y  présentait sept formes d’intelligence. Avec le temps, une huitième a été intégrée.

L’idée principale est que nous avons chacun 8 formes d’intelligence plus ou moins développées. Nous avons tous au moins une intelligence principale et une intelligence secondaire. Ce sont les intelligences sur lesquelles nous pouvons nous appuyer, celles que nous allons utiliser pour aider les enfants à mieux apprendre.

Les 8 intelligenes sont les suivantes

multiple-intelligence- Interpersonnelle

– Intrapersonnelle

– Kinesthésique

– Linguistique

– Logico-Mathématique

– Musicale

– Naturaliste

– Visio-Spatiale

Pour récompenser votre assiduité et afin de vous aider à tenir le coup jusqu’à mon prochain billet, qui détaillera les intelligences multiples, voici deux liens : des questionnaires en ligne pour les enfants ou pour les adultes. Le mieux sera encore de se questionner soi-même. Les questionnaires ne valent rien face à ce que vous ressentez, savez de vous. Vous pourrez donc utiliser les questionnaires comme des guides, mais pas comme des gourous;).

A bientôt !

Une pensée sur “Einstein est-il plus intelligent que Noureev ? Ou comment la théorie des intelligences multiples va changer nos vies

  1. Sur le terrain de l’autisme, on appelle cela des hyper-compétences !

    Terme que j’ai découvert voilà maintenant 4 ans… Et que j’applique à toute la famille et comme vous le dites, chacun s’amuse d’être différent de l’autre et de ne plus être “plus” ou “moins”.

    Il me semble que dans quelques décennies, l’école traditionnelle sera dans l’obligation de tenir compte des différentes formes d’intelligence afin cette fois d’obtenir des résultats durables et tangibles. Et surtout de donner à chaque enfant la place qui est la sienne et de restaurer l’estime de soi chez des enfants en mal de repères (mais pas de normes apparemment!).

    Merci pour les questionnaires. On va s’amuser en famille !
    Bonne soirée. ValérieJ

  2. Bonjour. Merci à vous pour le partage de votre réflexion à propos des Intelligences Multiples. Je suis enseignant dans un collège de Roubaix, où nous développons un projet, soutenu par l’Académie de Lille, autour des Intelligences Multiples. Ainsi pour impulser, accompagner et développer une réflexion sur les Intelligences Multiples, j’ai engagé un travail de curation dans ce domaine :
    http://www.scoop.it/t/intelligences-multiples
    qui vient également en complément de mon action de formateur.
    Votre point de vue permet un éclairage complémentaire.
    Encore merci
    Très cordialement
    Lucas Gruez

      • J’interviens sur les 4 niveaux en tant que préfet des études (co-enseignement, projets…) et “déborde” également du collège, en tant que formateur, vers les écoles et lycées.
        Je pense que l’agrégation (des informations, des énergies) , ainsi que l’ouverture et la curiosité sont des moteurs essentiels. C’est l’essence de l’intelligence collective !
        Au niveau du scoop.it la fréquence est de plusieurs posts par semaine. J’ai également un blog sur un autre outil, complémentaire des IM: les cartes heuristiques, même si ces derniers temps il est un peu en sommeil: http://classemapping.blogspot.fr/
        Très cordialement

    • Et puis merci de poster – j’aime bien croire que les enseignants puissent nous voir comme des aiguillons, d’autres enseignants et en tous les cas pas comme des concurrents ;)

  3. Pingback: Les intelligences multiples, qu’est-ce que c’est ? | Apprendre à l'air libre

  4. Pingback: Neuro sciences | Pearltrees

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>